Richard Lavoie reçoit le Prix du patrimoine catégorie « Porteurs de tradition »

Partager:
La remise des prix a eu lieu à l’église des Éboulements (Photo : Richard Lavoie)
La remise des prix a eu lieu à l’église des Éboulements (Photo : Richard Lavoie)

21 juin 2015 | Richard Lavoie, dans la MRC de Montmagny, a reçu le Prix  du patrimoine catégorie «Porteurs de traditions »  pour les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, le samedi 13 juin aux Éboulements dans Charlevoix. Ce prix rend hommage à des personnes reconnues dans leur milieu, qui possèdent une somme de connaissances et la maîtrise d’une pratique culturelle traditionnelle liée à divers métiers, au conte, à la chanson, aux arts visuels et aux métiers d’art ainsi qu’aux coutumes et rituels. Près de 300 personnes d’une vingtaine de MRC ainsi que des villes de Lévis et de Québec étaient présentes lors de cette journée radieuse et bien remplie. L’ethnologue était l’un des trois représentants de la MRC de Montmagny à avoir été récompensé dans divers secteurs.

Faire connaître et reconnaitre la pratique

Les recherches de M. Lavoie, soutenues ces dernières années par la Société québécoise d’ethnologie (SQE), ont servi à faire davantage connaître la pratique du canot à glace au Québec. Celle-ci compte plus de 400 ans d’histoire chez les Euro-québécois et plus encore chez les Autochtones. Rappelons que M. Lavoie a publié un livre de 236 pages, Naviguer en canot à glace, un patrimoine immatériel (Éditions GID, février 2012), produit avec le soutien de la SQE. Son collègue, Bernard Genest, a collaboré à l’ouvrage en présentant la démarche de la recherche.

 

Richard Lavoie pose avec son prix dans la sacristie de l’église des Éboulements (Photo : Jocelyn Landry)
Richard Lavoie pose avec son prix dans la sacristie de l’église des Éboulements (Photo : Jocelyn Landry)

Cette recherche a pavé la voie à la demande de reconnaissance de la pratique du canot à glace au titre de patrimoine immatériel du Québec, faite par la SQE. L’insigne honneur a été accordé par le ministre de la Culture et des Communications du Québec, le 9 février 2014, à l’occasion de la 60e course en canot du Carnaval de Québec et du 120e anniversaire de la première course en canot organisée entre Lévis et Québec, lors du carnaval de 1894. Une recherche complémentaire coordonnée par l’ethnologue Suzanne Marchand pour la SQE, à laquelle a participé Richard Lavoie, a suivi cette reconnaissance.

Il recevait également, en février dernier, le Prix du Patrimoine 2015, décerné par le Défi canot à glace de Montréal.

En pays de connaissance

Originaire de Montmagny, une région de canotiers, avec les îles de l’archipel de l’Isle-aux-Grues, M. Lavoie a commencé à s’intéresser à la navigation en canot à glace en 1984, avec son confrère étudiant Simon Drolet, avec qui il a fait des enquêtes ethnologiques et écrit trois articles. L’un de ses oncles a d’ailleurs participé aux courses en canot durant plusieurs années.

Un lieu de choix

Non loin du pittoresque village des Éboulements se trouve l’Isle-aux-Coudres, où des générations de canotiers ont fait la traversée entre l’île et Saint-Joseph-de-la-Rive ou Baie-Saint-Paul, depuis le 18e siècle. La tradition se poursuit aujourd’hui grâce à la course en canot La Grande traversée. Tous les canotiers et canotières sont maintenant autant de maillons de la chaine de cette tradition maritime, dont les savoirs et les savoir-faire se perpétuent de façon dynamique, avec une belle relève.

 

Image à la Une : Détail de la couverture de l’étude de monsieur Lavoie.