Entrevue avec Suzanne Marchand

Partager:

20 juin 2017  | Avortement et contraception pendant la Grande noirceur

Entrevue avec Suzanne Marchand

Suzanne Marchand est ethnologue et muséologue. Elle a passé 10 ans de sa vie dans les archives pour tout savoir sur une époque où la contraception était un délit et l’avortement, un crime. Constamment moralisées par les autorités cléricales, les Québécoises d’avant la Révolution tranquille devaient savoir redoubler d’astuces pour résister aux impératifs religieux qui tentaient de s’approprier leur corps. C’est ce qu’on peut lire dans son livre Partir pour la famille : fécondité, grossesse et accouchement au Québec, 1900 à 1950 (Septentrion, 2012).