La SQE collabore à la Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli, 26 – 29 juillet 2018

Partager:

16 juillet 2018 |

Du 26 au 29 juillet, la Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli propose des expériences de création métissées à travers 7 binômes inusités formés d’artistes liés à Saint-Jean-Port-Joli et à Oberammergau (Haute-Bavière, Allemagne). Tout autour, de riches rendez-vous artistiques, ethnologiques, participatifs et festifs permettront à tous de profiter de cette grande fête de la sculpture ouverte sur le monde!

La Société québécoise d’ethnologie (SQE) est heureuse de collaborer avec la Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli en participant à l’animation des activités suivantes.

D’abord, une conférence de Jean-François Blanchette, président de la SQE

Médard, Jean-Julien et André Bourgault, vers 1940. Fonds Médard-Bourgault, Archives de la Côte-du-Sud

Le cri des racines – l’histoire des Bourgault et leur héritage

Date : vendredi 27 juillet
Heure : 14 h – 15 h
Lieu : Centre socioculturel Gérard-Ouellet

Jean-François Blanchette s’est intéressé à l’histoire des Bourgault et de leurs émules tout au long de sa carrière comme conservateur au Musée canadien des civilisations. Mais c’est à sa retraite du musée en 2014 qu’il décide de consacrer son temps à la connaissance de ce mouvement de sculpture sur bois qui a fait école et qui a conquis, non seulement le Québec, mais le Canada tout entier, les États-Unis, tout aussi bien que l’Europe et l’Asie. En effet, les trois frères Bourgault, eux-mêmes autodidactes, Médard (1897-1967), André (1898-1958) et Jean-Julien (1910-1996), sont à l’origine de la création de nombreux ateliers où plusieurs centaines de sculpteurs ont été formés depuis les années 1930. On trouve aujourd’hui leurs œuvres sur les cinq continents. Ce n’est donc pas de Saint-Jean-Port-Joli comme village que Jean-François Blanchette va nous entretenir, mais bien de Saint-Jean-Port-Joli comme capitale internationale de la sculpture sur bois en taille directe. L’influence et l’attrait des pays étrangers sur la sculpture à Saint-Jean-Port-Joli seront au cœur de la présentation.

Deux vidéos sur des sculpteurs de la région seront également présentées par l’ethnologue Élise Bégin, également de la Société québécoise d’ethnologie. Elles porteront sur :

  • Marcel Guay, élève d’André Bourgault
  • Noël et Mario Guay, sculpteurs animaliers de père en fils

Ensuite, deux visites commentées du cimetière historique Au-Bord-de-l’Eau de Saint-Jean-Port-Joli avec Jean Simard, ethnologue et vice-président de la SQE


Date : samedi 28 juillet
Heure : 16 h – 17 h
Lieu : cimetière. Départ : La Vigie – sous la marquise

Date : dimanche 29 juillet
Heure : 14 h – 15 h
Lieu : cimetière. Départ : La Vigie – sous la marquise

Stèle funéraire de J. Arthur Fournier, « sculpteur au canif ». Photo : Jean-François Blanchette

Jean Simard a fait carrière à l’Université Laval (Québec) de 1972 à 2000 à titre de professeur d’ethnologie du Québec et des francophones en Amérique du Nord. Il est spécialisé dans les champs de l’iconographie, de l’art populaire, de la religion populaire et du patrimoine religieux. Il a publié une dizaine d’ouvrages et une centaine d’articles – rapports et comptes rendus de recherche – et a donné un grand nombre de communications scientifiques et de conférences publiques ainsi que des entrevues à la radio et à la télévision. Il a aussi rédigé des scénarios de films documentaires et d’expositions thématiques. Depuis sa retraite, il poursuit ses activités scientifiques en tant que membre du comité de rédaction et secrétaire de Rabaska, revue publiée par la Société québécoise d’ethnologie, et il est aussi vice-président de la SQE.

En 2008, avec une dizaine de collaborateurs, il publie aux Éditions GID

Cimetières. Patrimoine pour les vivants
Ouvrage de 450 pages et plus de 300 photographies couleur
de François Brault

La visite du cimetière Au-bord-de-l’eau comprendra une présentation générale afin de faire comprendre qu’il est un cimetière urbain dans une paroisse rurale. Suivra une visite détaillée des ouvrages funéraires signalant les personnalités qui ont marqué l’histoire de Saint-Jean-Port-Joli.

La programmation complète des activités de la Biennale est présentée à https://www.biennaledesculpture.com/programmation-detaillee-2018

À la une :  Les 16 élèves de l’école de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli, avec leurs professeurs Médard et Jean-Julien Bourgault, à la fin des cours de l’année scolaire 1940-1941. Fonds Médard-Bourgault, Archives de la Côte-du-Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *