L’ethnologue Jean-Michel Guilcher (1914-2017)

Partager:

6 mai 2017 |

L’ethnologue breton Jean-Michel Guilcher, fondateur de l’ethno-choréologie1 française, nous a quittés le 27 mars 2017. Il avait 102 ans. Il était l’auteur du grand classique « La tradition populaire de danse en Basse-Bretagne ».

« La tradition populaire de danse en Basse-Bretagne », publié en 1963 aux éditions Mouton.

Il est l’auteur de nombreuses monographies, synthèses théoriques et ouvrages de vulgarisation sur les pratiques de la danse des sociétés traditionnelles rurales. Son ouvrage le plus connu, « La tradition populaire de danse en Basse-Bretagne », publié en 1963 aux éditions Mouton et réédité à de nombreuses reprises par la suite, est devenu une référence essentielle non seulement pour la recherche, mais également pour la pratique de la danse traditionnelle.

L’influence de l’ethnologue fut si grande qu’un colloque réunissant anciens élèves, ethnologues, historiens, chercheurs en danse et danseurs fut organisé à l’occasion de ses 100 ans afin de mieux connaître son parcours. On s’y est intéressé « aux causes et aux vocations de Jean-Michel Guilcher, parmi lesquelles l'enquête – de terrain ou dans les archives - et l'analyse des données recueillies [qui] ont toujours coexisté avec le souci de la transmission. » Voilà qui est précieux pour l’histoire de l’ethnologie, car Guilcher avait le souci de connaître directement à partir du terrain et la préoccupation de communiquer ses recherches à divers publics au moyen de diverses méthodes dont la pratique de la danse et l’enseignement.

Jean-Michel Guilcher (1914-2017). Photo Philippe-Étienne Raviart

À la suite de ce colloque, on retiendra également de Jean-Michel Guilcher l’innovation de son approche participante auprès des jeunes et de tous ceux qui aimaient et pratiquaient la danse, car sa carrière fut fortement teintée de cette « double proximité avec les éducateurs des Centres d'entraînement aux méthodes d'éducation active et avec les tenants de la pédagogie de l'éveil, autour de Paul Faucher, l'éditeur des Albums du Père Castor.

Les témoignages sur l’impact de l’œuvre de Guilcher sont touchants. En voici quelques-uns :

«Jean-Michel Guilcher m’a souvent répété que la recherche, c’est souvent répondre à une question par une autre question!», se souvenait Daniel Giraudon, professeur émérite, dont Guilcher dirigea la thèse.

«Jean-Michel Guilcher a changé ma manière de transmettre la danse», assurait pour sa part Alan Pierre, moniteur durant de longues années au sein de la fédération de cercles War’l leur.

Nous présentons à sa fille, Naïk Raviart, à sa famille et à tous ceux qui l’ont côtoyé, nos plus sincères condoléances.

Référence

1.L'ethno-choréologie est la science de la danse des peuples. Elle s'attache principalement à l'étude du répertoire dansé parmi les populations rurales. Voir le terme choréologie.

Jean-Michel Guilcher, La tradition populaire de danse en Basse-Bretagne, Paris, Mouton, 1963, 615 p.

« Jubilé scientifique de Jean-Michel Guilcher », 18 octobre, Créteil, 14 et 15 novembre 2014, Brest. 

« L’ethnologue breton Jean-Michel Guilcher s’est éteint à 102 ans », Ouest France.

Thierry Truffaut, « Hommage à Jean-Michel Guilcher », Études et recherches, P. 67-72.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *