L’histoire et le folklore | Entre propos et musique

Partager:
Éric Favreau, artiste du violon traditionnel et Jean Duberger, ethnologue.
Éric Favreau, artiste du violon traditionnel et Jean Duberger, ethnologue.

Le samedi 13 octobre dernier, l’ethnologue et musicien Éric Favreau ainsi que Jean DuBerger, professeur d’ethnologie à la retraite, présentaient à l’Expo-Théâtre de La Visitation à Sainte-Foy, une « causerie musicale » des plus animées.   Toujours aussi en verve, M. DuBerger a une fois de plus chaussé les souliers du conteur pendant qu’Éric Favreau faisait se tortiller les nombreux spectateurs envoûtés par le son de son violon. L’ethnologue conteur a expliqué à l’audience l’importance du folklore et de l’ethnologie dans notre histoire. « Au plus profond de la « grande » histoire, sous la surface des événements « historiques », se cache une tout autre histoire. Celle qui se laisse voir et entendre dans un conte ou une légende, dans une chanson ou dans un air de violon », de dire Jean DuBerger. L’événement, tenu sous la présidence d’honneur de l’historien Jean Provencher, réunissait pour une première fois les 13 sociétés d’histoire de Québec pour une journée consacrée à l’histoire de la ville. Il a été organisé dans le cadre du 75eanniversaire de la Société historique de Québec. (R.L.)

Image à la Une : Les ethnologues Éric Favreau et Jean DuBerger après leur prestation «L’histoire et le folklore : entre propos et musique». Photo : Richard Lavoie