Sculptez votre temps !

Partager:

Invi­ta­tion à une con­férence sur les Bour­gault et leurs mille appren­tis le 30 avril 2019 à 19 h. Entrée gratuite.

« Sculptez votre temps ». Voilà la con­signe orig­i­nale et sur­prenante que Médard Bour­gault (1897–1967) adres­sait à ses appren­tis de Saint-Jean-Port-Joli, qui se comp­taient par cen­taines. Avec ses frères André (1898–1958) et Jean-Julien (1910–1996), Médard a incar­né une dynas­tie de sculp­teurs sur bois dont la répu­ta­tion a débor­dé les fron­tières du Québec. Les frères Bour­gault, appelés les Trois Bérets, sont devenus très vite, dès leurs débuts dans les années 1930, une icône du Québec tra­di­tion­nel et rur­al très prisée par les Cana­di­ens français et par les touristes étrangers, en par­ti­c­uli­er américains. 

Les frères Bour­gault ont été à l’origine d’un mou­ve­ment sans précé­dent de sculp­ture sur bois en taille directe qui a fait vivre à une cer­taine époque près de 150 familles et fait de Saint-Jean-Port-Joli une cap­i­tale renom­mée de la sculp­ture sur bois. À eux trois, les frères Bour­gault ont for­mé de nom­breux appren­tis. Plus d’un mil­li­er de sculp­teurs, estime-t-on, sont passés par l’école des Trois Bérets et ont tra­vail­lé dans le sil­lon qu’ils ont tracé, plusieurs d’entre eux devenant à leur tour des maîtres d’ateliers.

Jean-François Blanchette, anthro­po­logue de la cul­ture matérielle
Con­férenci­er
Mar­di, 30 avril 2019, à 19 h
Amphithéâtre Hydro-Québec
Pavil­lon Alphonse-Des­jardins
Uni­ver­sité Laval

Chercheur asso­cié au Musée cana­di­en de l’histoire jusqu’à sa retraite en 2014 et spé­cial­iste de la cul­ture matérielle québé­coise, Jean-François Blanchette s’intéresse depuis longtemps au phénomène des Trois Bérets. Comp­tant à son act­if plusieurs pub­li­ca­tions sur les arts pop­u­laires et les savoir-faire tra­di­tion­nels, il s’est fixé comme objec­tif majeur de redonner la parole aux sculp­teurs en entre­prenant une vaste étude sur les trois frères Bourgault.Tirant prof­it des nom­breuses entre­vues menées depuis une dizaine d’années sur les sculp­teurs et leurs familles par lui-même ain­si que par les chercheurs du Musée de la mémoire vivante et de la Chaire de recherche en pat­ri­moine eth­nologique de l’Université Laval, il a pu doc­u­menter la pra­tique artis­tique des sculp­teurs et la restituer dans leur milieu de vie. Sa con­férence, inti­t­ulée « Sculptez votre temps! » — Les maîtres sculp­teurs Bour­gault et leurs mille appren­tis, vient clô­tur­er le pre­mier cycle des con­férences Réc­its du pat­ri­moine, offertes dans le cadre du parte­nar­i­at entre la Société québé­coise d’ethnologie et l’Institut du pat­ri­moine de l’Université Laval. 

Déten­teur d’un doc­tor­at en anthro­polo­gie de l’Université Brown de Prov­i­dence au Rhode Island, Jean-François Blanchette est prési­dent de la Société québé­coise d’ethnologie, vice-prési­dent de la Fon­da­tion du pat­ri­moine sculp­té de Saint-Jean-Port-Joli, ain­si que mem­bre du con­seil d’administration du Musée de la mémoire vivante, du comité con­sul­tatif de la Mai­son-Musée Médard-Bour­gault et du comité des col­lec­tions du Musée québé­cois de cul­ture pop­u­laire de Trois-Rivières. 

René Bouchard
Société québé­coise d’ethnologie

Cette con­férence est présen­tée dans le cadre du cycle de con­férences “Réc­its du pat­ri­moine” de la Société québé­coise d’eth­nolo­gie et de l’IPAC.

À la une : les élèves de l’École de sculp­ture de Saint-Jean-Port-Joli au print­emps 1941, avec leurs pro­fesseurs, Médard et Jean-Julien Bour­gault. Fonds Médard et Jean-Julien Bour­gault, Archives de la Côte-du-Sud.