À voir à la Villa Bagatelle : « Signé : artisanes du textile »

Partager:

Il ne faut pas man­quer de voir cette expo­si­tion au cours de l’été. Elle présente un par­cours sur qua­tre siè­cles qui per­met de lever le voile sur un pan mécon­nu de l’histoire des femmes au Québec, celui d’artisanes du tex­tile. Qu’elles aient été tis­seran­des, fileuses, feu­trières, brodeuses, « per­leuses », tri­co­teuses, den­tel­lières ou autres, ces femmes, dont plusieurs vien­nent de la région de Québec, tout comme leur par­cours de vie, demeurent dans l’ombre.

Anne-Marie Poulin. Pho­to : Richard Laverdière

Out­re un tal­ent mar­qué pour « le bel ouvrage », ces femmes vision­naires, bâtis­seures, entre­pre­neures, inven­teures, for­ma­tri­ces, édu­ca­tri­ces et avant-gardistes, par­fois épous­es et mères et au besoin, sages-femmes, ont par­ticipé et par­ticipent tou­jours à l’évolution de la société par la trans­mis­sion de con­nais­sances et de savoir-faire en arts tex­tiles au Québec. Un ensem­ble de savoirs exerçant une cer­taine fas­ci­na­tion auprès du grand pub­lic, se pra­ti­quant actuelle­ment par des dizaines de mil­liers de femmes et ser­vant au final à embel­lir nos vies.

Cette expo­si­tion rend hom­mage à près d’une cen­taine d’artisanes qui se sont illus­trées à par­tir de la Nou­velle-France jusqu’à l’aube du siè­cle présent. « Signé : arti­sanes du tex­tile » regroupe des femmes, par­fois con­nues, sou­vent anonymes, tout en met­tant en lumière cer­taines de leurs œuvres-témoins. L’exposition a été con­fiée aux soins des eth­no­logues Claude Cor­riveau et Anne-Marie Poulin qui agis­sent en tant que commissaires.

Vous y ver­rez plus de 80 réal­i­sa­tions tex­tiles pro­duites entre le XVI­Ie siè­cle et aujourd’hui. Leur his­toire est aus­si racon­tée par le biais de pein­tures, d’objets, de livres anciens, de doc­u­ments d’archives et de pho­togra­phies qui témoignent du tra­vail tex­tile au fil du temps.

Claude Cor­riveau. Pho­to : Fri­da Franco

L’exposition débute au rez-de-chaussée avec une présen­ta­tion des savoirs et savoir-faire en arts tex­tiles au Québec et pour­suit en sig­nalant l’apport des femmes autochtones à cette forme d’art. Dès le début du par­cours, on n’hésite pas à ouvrir les meubles tiroirs qui recè­lent de petits tré­sors. Les autres zones présen­tées au rez-de-chaussée met­tent en lumière le tra­vail des pio­nnières et des vision­naires aux 17e et 18e siè­cles ain­si que celui de com­mu­nautés religieuses au 19e siè­cle. Ces œuvres, pour la plu­part, sont liées au sacré. On y retrou­ve notam­ment la plus anci­enne œuvre présen­tée dans l’exposition, un excep­tion­nel pare­ment d’autel de Marie Lemaire des Andes daté de 1650–1671, prêté par le Pôle cul­turel du Monastère des Ursu­lines de Québec.

Une par­tie de l’exposition avec une ban­nière de pro­ces­sion, attribuée aux Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie de Sillery pour la broderie et l’assem­blage, la sculp­ture au cen­tre étant attribuée à Louis Jobin. Pho­to : Claude Corriveau

L’exposition se pour­suit à l’étage pour décou­vrir les œuvres tex­tiles à usage « pro­fane ». On y dévoile aus­si les modes de trans­mis­sion des savoir-faire du 19e au 21e siè­cle. Au fil des salles, le tra­vail de nom­breuses arti­sanes employ­ant divers­es tech­niques est mis en lumière. 

Les pièces présen­tées dans l’exposition provi­en­nent de col­lec­tions d’artisanes, de col­lec­tions privées, de col­lec­tions insti­tu­tion­nelles, de paroiss­es, de com­mu­nautés religieuses ain­si que de plusieurs musées. 

Détail d’un cou­vre-lit bou­ton­né d’a­vant 1880 provenant de l’Île-aux-Coudres. Col­lec­tion: Louise Lalonger et Michel Lau­rent. Pho­to : Claude Corriveau

Du 4 juin au 25 août 2019 seule­ment. Du mar­di au dimanche, de 11 h à 17 h. Entrée gra­tu­ite. Pour infor­ma­tion, cliquez ici.

À la une : La pho­togra­phie à la une est un détail du pare­ment d’autel dit de la Sainte Trinité à l’enfant Jésus emmail­loté. Il a été con­fec­tion­né entre 1650–1671 par Marie Lemaire des Andes. Il a été prêté par le Pôle cul­turel du Monastère des Ursu­lines de Québec.