Yves Bergeron, titulaire de la nouvelle chaire de recherche stratégique de l’UQÀM en gouvernance des musées

Partager:
Yves Bergeron. Photo : Nathalie St-Pierre

Bravo à Yves Bergeron pour sa nomination à la tête de la nouvelle chaire de recherche stratégique de l’UQÀM en gouvernance des musées!

L’Université du Québec à Montréal (UQÀM) vient d’annoncer la création de quatre nouvelles chaires pour un mandat de trois ans (le communiqué de presse paraît ci-dessous). Du lot, une toute nouvelle chaire stratégique, consacrée à la gouvernance des musées et attribuée à un seul titulaire par voie de concours, échoit, avec tous les honneurs qui vont avec cette fonction éminente, à Yves Bergeron, ancien président de la Société québécoise d’ethnologie, directeur de l’Institut du patrimoine et professeur titulaire de muséologie et de patrimoine à l’UQÀM.

Rappelons que l’UNESCO a adopté en 2015 une « recommandation sur la protection et la promotion des musées et des collections » afin de répondre à l’un des enjeux les plus sensibles du 21e siècle : préserver la diversité culturelle. C’est un défi de taille à l’heure où les gouvernements, en  réduisant cruellement leur appui financier aux musées,  menacent la survie et la pérennité des collections publiques.

Cette nouvelle chaire sur la gouvernance des musées adoptera une approche originale pour l’étude et la formation en muséologie, fondée sur la convergence de la muséologie, de la gestion et du droit. Ce faisant, elle développera des outils novateurs de gestion adaptés pour le milieu professionnel. Nul ne pouvait être mieux qualifié et placé pour relever le gant que le professeur Yves Bergeron, grand spécialiste du domaine, dont la feuille de route à cet égard est impressionnante.

À propos de sa nomination, Yves nous a fait parvenir le témoignage suivant qui intéressera tout particulièrement les ethnologues :

« Cette chaire qui vient d’être annoncée à l’UQAM est le fruit d’une approche interdisciplinaire entre les programmes de muséologie, l’École des sciences de la gestion et sciences juridiques. Un des projets de recherche de cette chaire repose sur une approche ethnologique. « Mémoires de la muséologie » permettra de réaliser des entretiens avec des directrices, directeurs et muséologues qui ont marqué l’histoire contemporaine des musées et du patrimoine. Je suis heureux que l’approche ethnologique soit au coeur de cette chaire de recherche. Enfin, il est important de préciser qu’une attention toute particulière sera accordée au patrimoine culturel immatériel. »

Tous nos vœux de succès accompagnent le nouveau titulaire dans cette tâche exigeante mais néanmoins essentielle. La Société québécoise d’ethnologie le félicite chaleureusement et lui offre dès à présent toute sa collaboration et tout son soutien dans l’accomplissement de son mandat.

René Bouchard

Communiqué officiel de l’UQÀM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *