Le devoir de mémoire

Partager:

Une conférence signée Pierre Lahoud

Affiche annonçant la conférence de Pierre Lahoud. Courtoisie de l’IPAC

Depuis 40 ans, son bureau prend les allures du cockpit d’un petit Cessna qui l’a fait voyager d’un bout à l’autre du Québec. La tête dans les nuages mais les yeux obstinément tournés vers le sol, sa caméra à l’affût, Pierre Lahoud poursuit sa quête inlassable à la défense du patrimoine québécois, vu du haut des airs. Le résultat est spectaculaire, les photos miroitent d’une rare beauté, comme une flaque d’eau regardée par la béance du ciel, dirait la grande poétesse Rina Lasnier.

Pierre Lahoud s’adressant à son auditoire. Photo: René Bouchard

Comme un devoir de mémoire obsédant, Pierre Lahoud tire du visible de ses images une convergence vers l’invisible, sa façon à lui de montrer à travers les plis de la lumière rasante la vraie nature de notre habitat tel que façonné par l’homme, pour son bonheur comme pour son malheur. Inaugurant le cycle des grandes conférences 2019, Récits du patrimoine, organisées conjointement par la Société québécoise d’ethnologie et par l’Institut du patrimoine culturel de l’Université Laval, Pierre Lahoud a captivé son auditoire durant près de deux heures, l’amenant avec lui vers des horizons insoupçonnés, vers l’ailleurs de l’architecture et des paysages du Québec, vers une connaissance nouvelle et surprenante de notre terre et de notre pays.

Une goélette usée par le temps. Photo: Pierre Lahoud

Mariant patrimoine, histoire et photographie aérienne, le conférencier s’est fait complice des communautés locales pour nous promener de villes en villages à la découverte de paysages somptueux et d’un patrimoine bâti et naturel exceptionnel. Une splendeur brutalement soufflée parfois à nos portes par la destruction bête d’un legs immémorial. Les photos ne mentent pas et leur témoignage est trop souvent implacable, nous rappelant que la beauté est précaire et que toute chose est mortelle. Pour le conférencier qui en a fait un mantra personnel, le devoir de mémoire s’impose à tous pour prendre la mesure de cette fragilité pourtant essentielle à la diversité culturelle de l’humanité.

Le message de Pierre Lahoud s’est fait entendre sur plusieurs tribunes qui lui ont valu une reconnaissance nationale. Ses nombreuse publications, près d’une trentaine de livres déjà, et distinctions, une dizaine de prix au Québec, au Canada et aux États-Unis, en font un conférencier très apprécié et recherché par le public.  Ce fut un honneur de l’accueillir pour lancer avec succès le cycle des Récits du patrimoine.

En savoir plus sur Pierre Lahoud ->

En savoir plus sur l’Institut du patrimoine culturel de l’Université Laval ->

René Bouchard

À la une : Publications de Pierre Lahoud. Photo : Pierre Lahoud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *