Les producteurs de maïs sucré de Neuville à l’honneur

Partager:

Les producteurs de maïs sucré de Neuville étaient à l’honneur le dimanche 13 octobre 2019 à la Salle des fêtes de Neuville. La Société québécoise d’ethnologie (SQE) rendait hommage aux dix producteurs qui ont reçu la certification IGP (Identification géographique protégée)  du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) le 14 juin 2017. Cette reconnaissance a été soulignée en présence des élus et des partenaires, des membres de chacune des familles honorées, de leurs amis et des représentants de la communauté. Ce sont : la Ferme Béland et Fille, la Ferme Guy Béland, la Ferme Jean-Paul Côté et Fils, la Ferme Degau, la Ferme Dubuc, la Ferme Benoît et Denise Gaudreau, la Ferme Langlois et Fils, la Ferme ancestrale LaRue, la Ferme Orel et Les Serres Giguère.

M. Carol (Médé) Langlois explique la spécificité du maïs sucré de Neuville. Image tirée du tournage à la Ferme Langlois et Fils. Photo : Philippe Dubois

Cette cérémonie a eu lieu dans le cadre du Programme de valorisation des porteurs de traditions de la SQE. Son président, Jean-François Blanchette, a rappelé que ce programme a pour objectif de rendre hommage à des personnes qui ont contribué́ à l’enrichissement du patrimoine culturel québécois, à valoriser dans leur milieu naturel des pratiques identitaires, à favoriser leur transmission auprès des jeunes générations et à encourager le maintien de ces traditions. Les producteurs de maïs sucré de Neuville étaient donc honorés pour leurs savoirs et savoir-faire, pour l’authenticité́ de leur pratique, sa continuité et pour la transmission de leurs savoirs.

Les élus présents à la cérémonie ont pris la parole pour exprimer leur encouragement aux familles productrices de ce produit certifié qui fait la fierté des Neuvillois et le plaisir de tous ceux qui le consomment. Ce sont M. Bernard Gaudreau, préfet de la MRC de Portneuf et maire de Neuville, M. Vincent Caron, député de Portneuf à l’Assemblée nationale et M. Louis Beaulieu-Charbonneau, président du conseil d’administration de Desjardins – Caisse populaire de Neuville. M. André Lamontagne, ministre du MAPAQ, n’a pu être présent.

L’ethnologue Louise Décarie présente les dix familles productrices de maïs sucré honorées dans le cadre du Programme de valorisation des porteurs de tradition de la SQE. Photo : Claude Janelle

Les ethnologues Louise Décarie et Bernard Genest ont présenté un bref historique de chaque famille en mettant l’accent sur l’origine de leur savoir et de leur savoir-faire, l’agent de transmission, la reconnaissance du milieu, la persistance de leur engagement et leur contribution au milieu neuvillois.

L’ethnologue Philippe Dubois raconte le tournage des vidéos chez les producteurs de maïs sucré. Photo : Claude Janelle

L’ethnologue spécialiste du multimédia, Philippe Dubois, a fait une présentation dynamique des trois vidéos qu’il a réalisées sur les trois familles qui produisent le maïs sucré à Neuville depuis plus de dix générations. Ce sont la famille Dubuc qui a pris racine à Neuville en 1668, la famille Langlois qui s’y est établie en 1667 et la famille LaRue en 1673. Ces familles ont reçu un certificat d’honneur encadré et calligraphié par Mme  Éloïse Chesseboeuf de la Boutique de l’écriture « Le Parchemin du Roy » à Québec. Les parchemins, offerts gracieusement par M. Cyril Simard, fondateur de la Société du réseau Économusée, étaient des parchemins de la Papeterie Saint-Gilles.  

 

La famille Langlois et Fils reçoit un certificat d’honneur en compagnie des élus de la communauté neuvilloise. De gauche à droite, Jean-François Blanchette, Nathalie Langlois, Murielle Houde, Fernand Langlois, Bernard Genest, Vincent Caron et Louis Beaulieu-Charbonneau. Photo : Gilles Émond

 

La famille Dubuc reçoit un certificat d’honneur en compagnie des élus de la communauté neuvilloise. De gauche à droite, Samuel Dubuc, son père Claude, le grand-père Jacques, Jean-François Blanchette, Bernard Gaudreau, sa fille, Vincent Caron et Louis Beaulieu-Charbonneau. Photo : Claude Janelle

 

Les invités ont ensuite dégusté un vin d’honneur produit par le Vignoble Les Trois Moulins et des petites bouchées préparées par le traiteur Chez Médé, tous deux de Neuville.

La tenue de ce programme et de cette cérémonie ont été rendus possibles grâce à la MRC de Portneuf qui nous a aidés à réaliser ce projet dans le cadre de son entente de développement culturel avec le Ministère de la Culture et des Communications, la municipalité de Neuville, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, le député de Portneuf à l’Assemblée nationale, M. Vincent Caron, la Caisse populaire Desjardins de Neuville ainsi que le Laboratoire d’enquête ethnologique et multimédia de l’Université Laval.

Le programme souvenir de l’événement honore les dix familles productrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.