Décès de monsieur Louis-Edmond Hamelin

Partager:
Portrait de Louis-Edmond Hamelin - géographe et linguiste

C’est avec regret que la Société québécoise d’ethnologie (SQE) a appris le décès de monsieur Louis-Edmond Hamelin, géographe et linguiste, survenu le 11 février dernier. La SQE reconnaît en cet homme un grand intellectuel québécois ayant contribué à l’amélioration des connaissances de la société québécoise, plus particulièrement à la compréhension de la nordicité québécoise.

Monsieur Aurélien Boivin, président de l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques (AMOPA), et membre de la SQE, résume ainsi sa vie et ses réalisations :

Monsieur Louis-Edmond Hamelin a fait sa marque comme professeur de géographie à l’Université Laval, où il a fondé, en 1961, le Centre d’études nordiques. Il a vite été reconnu comme le plus grand spécialiste de la nordicité, mot qu’il a d’ailleurs créé en plus de quelques centaines d’autres en rapport avec le Nord et le froid, tels « pergélisol », « glaciel », « hivernité », « Colline Blanche »… Son ouvrage sur le sujet, Nordicité canadienne (1975, prix du Gouverneur général du Canada), s’est avéré une œuvre pionnière sur les recherches nordiques. On lui doit encore une douzaine d’autres ouvrages et plus de 200 contributions diverses. Dans L’Encyclopédie canadienne, on peut lire : « Chercheur ardent, il a touché à presque tous les domaines de la géographie. En géographie physique, outre le périglaciaire, il a abordé la géomorphologie et l’hydrologie. En géographie humaine, il s’est beaucoup intéressé aux Autochtones, à l’environnement et, au rang d’habitat. Initiateur remarquable, il a formé plusieurs générations de géographes québécois tout en rayonnant à l’étranger ».
 Il faudrait des pages pour rappeler les activités de cet homme d’exception, qui fut encore recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières (1978-1983) et commissaire (ou député) à la législature des Territoires du Nord-Ouest à Yellowknife. Nous le regretterons tous, lui qui a connu une carrière exceptionnelle au cours de laquelle il a mérité plusieurs prix et distinctions. Il a été reçu à la Société Royale du Canada (1962). Il a été lauréat du prix Léon-Gérin (1987).

 

La SQE vous invite à lire un important article intitulé L’Imaginaire des Grands Voyages indiens au Québec, publié par M. Hamelin dans notre revue d’ethnologie, le premier volume de Rabaska,

Aussi, en 2012, le réalisateur Serge Giguère a réalisé un documentaire sur le parcours et l’oeuvre de ce grand géographe, économiste et linguiste, intitulé Le Nord au cœur, Ce documentaire a d’ailleurs été présenté au Cinéma Cartier.

Un service religieux sera célébré en l’église Saint-Dominique, 175 Grande Allée Ouest, le samedi 29 février à 11 h.

 

Source de l’image: Louis-Edmond Hamelin au Salon international du livre de Québec 2014, alors qu’il reçoit le prix Hubert-Reeves de l’Association des communicateurs scientifiques du Québec, pour le livre L’Apparition du Nord selon Gérard Mercator, dont il est coauteur avec Stéfano Biondo et Joë Bouchard, Wikimedia Commons, Asclepias / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0).     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.