Yves Bergeron, titulaire de la nouvelle chaire de recherche stratégique de l’UQÀM en gouvernance des musées

Partager:
Yves Berg­eron. Pho­to : Nathalie St-Pierre

Bra­vo à Yves Berg­eron pour sa nom­i­na­tion à la tête de la nou­velle chaire de recherche stratégique de l’UQÀM en gou­ver­nance des musées!

L’Université du Québec à Mon­tréal (UQÀM) vient d’annoncer la créa­tion de qua­tre nou­velles chaires pour un man­dat de trois ans (le com­mu­niqué de presse paraît ci-dessous). Du lot, une toute nou­velle chaire stratégique, con­sacrée à la gou­ver­nance des musées et attribuée à un seul tit­u­laire par voie de con­cours, échoit, avec tous les hon­neurs qui vont avec cette fonc­tion émi­nente, à Yves Berg­eron, ancien prési­dent de la Société québé­coise d’ethnologie, directeur de l’Institut du pat­ri­moine et pro­fesseur tit­u­laire de muséolo­gie et de pat­ri­moine à l’UQÀM.

Rap­pelons que l’UNESCO a adop­té en 2015 une « recom­man­da­tion sur la pro­tec­tion et la pro­mo­tion des musées et des col­lec­tions » afin de répon­dre à l’un des enjeux les plus sen­si­bles du 21e siè­cle : préserv­er la diver­sité cul­turelle. C’est un défi de taille à l’heure où les gou­verne­ments, en  réduisant cru­elle­ment leur appui financier aux musées,  men­a­cent la survie et la péren­nité des col­lec­tions publiques.

Cette nou­velle chaire sur la gou­ver­nance des musées adoptera une approche orig­i­nale pour l’étude et la for­ma­tion en muséolo­gie, fondée sur la con­ver­gence de la muséolo­gie, de la ges­tion et du droit. Ce faisant, elle dévelop­pera des out­ils nova­teurs de ges­tion adap­tés pour le milieu pro­fes­sion­nel. Nul ne pou­vait être mieux qual­i­fié et placé pour relever le gant que le pro­fesseur Yves Berg­eron, grand spé­cial­iste du domaine, dont la feuille de route à cet égard est impressionnante.

À pro­pos de sa nom­i­na­tion, Yves nous a fait par­venir le témoignage suiv­ant qui intéressera tout par­ti­c­ulière­ment les ethnologues :

« Cette chaire qui vient d’être annon­cée à l’UQAM est le fruit d’une approche inter­dis­ci­plinaire entre les pro­grammes de muséolo­gie, l’École des sci­ences de la ges­tion et sci­ences juridiques. Un des pro­jets de recherche de cette chaire repose sur une approche eth­nologique. « Mémoires de la muséolo­gie » per­me­t­tra de réalis­er des entre­tiens avec des direc­tri­ces, directeurs et muséo­logues qui ont mar­qué l’histoire con­tem­po­raine des musées et du pat­ri­moine. Je suis heureux que l’approche eth­nologique soit au coeur de cette chaire de recherche. Enfin, il est impor­tant de pré­cis­er qu’une atten­tion toute par­ti­c­ulière sera accordée au pat­ri­moine cul­turel immatériel. »

Tous nos vœux de suc­cès accom­pa­g­nent le nou­veau tit­u­laire dans cette tâche exigeante mais néan­moins essen­tielle. La Société québé­coise d’ethnologie le félicite chaleureuse­ment et lui offre dès à présent toute sa col­lab­o­ra­tion et tout son sou­tien dans l’accomplissement de son mandat.

René Bouchard

Com­mu­niqué offi­ciel de l’UQÀM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.