Célébrons l’artiste Alphonse Paré avec l’Économusée de la sculpture sur bois

Partager:

Le célèbre sculpteur Alphonse Paré (1919-2002) aurait eu cent ans cette année. À cette occasion, la Société québécoise d’ethnologie vous invite à visiter son atelier et à admirer son œuvre à Sainte-Anne-de-Beaupré. L’Atelier Paré, économusée de la sculpture sur bois, comprend un espace d’accueil dédié à son créateur, une exposition d’œuvres traditionnelles et contemporaines, un atelier de production et de création ainsi qu’une boutique offrant des objets faits à la main par les artisans de l’atelier.

Hommage au sculpteur Alphonse Paré qui aurait eu cent ans cette année. Photo : Jean-François Blanchette

L’artiste

Alphonse Paré est né à Sainte-Anne-de-Beaupré en 1919. Il entre à l’École des beaux-arts de Québec en 1937. Formé auprès d’artistes inspirés par l’air du temps, dont Jean-Paul Lemieux et Sylvia Daoust, il obtient son diplôme en arts décoratifs avec spécialisation en sculpture en 1941. Il retourne peu après dans son village natal afin de s’y construire un atelier lui permettant d’exercer son métier de sculpteur. Bénéficiant de la proximité de la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré qui attire les pèlerins et voyageurs, il s’adonne à la confection de sculptures miniatures destinées aux touristes. Parallèlement à la production pour son atelier, il réussit à décrocher des contrats de plus grande envergure, comme la décoration de l’hôtel Reine Élizabeth ou du Château Frontenac. En tandem avec l’architecte Charles Michaud, il participe à la rénovation de décors de plusieurs églises et chapelles portant indéniablement la marque de la nouvelle esthétique prônée par le concile Vatican II (1962). Il a aussi réalisé plusieurs œuvres d’art qui se trouvent aujourd’hui dans des lieux de culte ou des communautés religieuses un peu partout à travers le monde. Il est décédé à Sainte-Anne-de-Beaupré en 2002.

L’Économusée de la sculpture sur bois des légendes québécoises

En 1993, l’Atelier Paré est devenu un économusée, c’est-à-dire une entreprise qui utilise un savoir-faire traditionnel pour sa production. Il ouvre ses portes au public afin de mettre en valeur ce savoir-faire dans un lieu d’animation et d’interprétation. Il se dote d’une boutique dont la vente des produits finance complètement les opérations. D’abord Économusée des contes et légendes, cet atelier-musée est désormais connu sous le nom d’Économusée de la sculpture sur bois.

Œuvre magistrale

Les dynamiques animateurs de l’économusée, les sculpteurs Françoise Lavoie et Scott Kingsland, vous feront visiter cet atelier-musée et vous raconteront son histoire. Parmi toutes les œuvres que vous pourrez admirer à l’atelier Paré, l’immense murale consacrée aux contes et légendes issus du folklore québécois saura vous enchanter grâce à une animation qui en fait vivre les diverses composantes les plus populaires.

Françoise sculpte une nouvelle pièce. Photo : Jean-François Blanchette

Sculpteurs à l’oeuvre

Les visiteurs sont invités à observer et à questionner les sculpteurs à l’œuvre. Ceux-ci se font un plaisir d’expliquer leur démarche artistique, de faire toucher et sentir le bois et la matière. Les visiteurs peuvent ainsi voir naître une œuvre sous leurs yeux à partir d’un morceau de bois brut.

Dans la galerie, on peut admirer les œuvres du fondateur Alphonse Paré ainsi que celles de ses élèves, Françoise Lavoie et Scott Kingsland, aujourd’hui propriétaires de l’atelier. Plusieurs sculptures en vente dans la boutique sont un produit dérivé de la thématique des légendes, des croyances et des superstitions québécoises. Les visiteurs peuvent acheter sur place des objets que les artisans transforment sous leurs yeux en souvenir de leur visite.

L’Atelier Paré offre aussi des ateliers pour les groupes scolaires. Il s’agit d’une activité originale qui permet aux jeunes de découvrir le maître-sculpteur Alphonse Paré, d’assister à une animation sur les légendes traditionnelles québécoises et de s’initier à la sculpture sur bois en visitant l’atelier de création.

Personnage historique

Le 6 mars 2017, Alphonse Paré a été identifié comme personnage historique en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel du Québec par la Ville de Sainte-Anne-de-Beaupré. La municipalité a aussi nommé une bibliothèque en son honneur : la bibliothèque Alphonse-Paré.

La Société québécoise d’ethnologie est heureuse de saluer le dynamisme des animateurs de ce musée et d’inviter le public à visiter cet économusée bien de chez nous.

Photo à la une : Françoise Lavoie explique les légendes québécoises de l’impressionnante murale d’Alphonse Paré. Photo : Jean-François Blanchette

Références

Site web : http://atelierpare.com/

Marchand, Suzanne. Alphonse Paré : toujours… entre l’arbre et l’écorce. Sainte-Anne-de-Beaupré, Les Amis du Musée Alphonse Paré, 2011.

Répertoire du patrimoine culturel du Québec : http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=27356&type=pge#.XMzVYy0lBMM

Société du réseau Économusées : http://qc.economusee.com/fr/nos-membres-artisans/quebec/45-atelier-pare.html

Un commentaire

  1. Bonjour
    J ai en m a possession 2 oeuvres qui a été produites par Alphonse Paré il y a plus de 45 ans qui m a été légué par mon défun père. Soit la première sculpture de la chasse galerie et un moulin à vent monté sur un pied de tumeur d’arbre.
    Je serais en mesure de vous envoyer des photos en réponse à ce message.
    Merci
    Jacques Garneau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.