Conférences Récits du patrimoine

Partager:

Québec, 17 sep­tembre 2019 |

Cliquez pour agrandir 

L’Institut du patri­moine cultu­rel de l’Université Laval (IPAC), la Société qué­bé­coise d’ethnologie et Le Monastère des Augustines annoncent le lan­ce­ment d’une série de grandes confé­rences, Récits du patri­moine, sur le thème des Musées, gar­diens de la mémoire vivante.

Trois ténors de la muséo­lo­gie, Francine Lelièvre, fon­da­trice et direc­trice géné­rale de Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire, John Porter, direc­teur géné­ral hono­raire du Musée natio­nal des beaux-arts du Québec et Michel Côté, direc­teur géné­ral hono­raire du Musée des Confluences de Lyon et du Musée de la civi­li­sa­tion de Québec, illus­tre­ront par leurs pro­pos à quel point les musées ont été des acteurs de pre­mier plan dans la sau­ve­garde et la mise en valeur du patri­moine qué­bé­cois, décli­né selon des approches ori­gi­nales et mul­tiples, qui feront décou­vrir des lieux de mémoire et d’histoires par­ta­gées, de tré­sors de socié­té et d’univers fascinants.

Lundi le 7 octobre 2019, à 19 h, Francine Lelièvre expo­se­ra com­ment un musée de ville in situ a su renou­ve­ler les approches de mise en valeur du patri­moine urbain. John Porter, le mardi 12 novembre 2019, convie­ra le grand public à la redé­cou­verte de son patri­moine à tra­vers la genèse des col­lec­tions ini­tiales d’un musée des beaux-arts. Enfin, Michel Côté, le mardi 10 décembre 2019, abor­de­ra les enjeux et ten­dances aux­quels sont confron­tés aujourd’hui les musées de société.

Ces trois confé­rences, toutes gra­tuites, sont ouvertes au grand public et se tien­dront au Monastère des Augustines, 77 rue des Remparts, à Québec. Pour plus d’informations sur le pro­gramme des confé­rences, ren­dez-vous à www​.monas​tere​.ca sous l’onglet Programmation.

- 30 -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.