Barry Ancelet, un ambassadeur de l’Acadie tropicale

Partager:

Ce con­den­sé est tiré de l’article de Nathan Rabal­ais pub­lié ini­tiale­ment dans la revue Rabas­ka, vol­ume 18, 2020, p. 231–244.

Bar­ry Jean Ancelet, pro­fesseur émérite en études fran­coph­o­nes à l’Université de Louisiane à Lafayette et porte-parole de la cul­ture aca­di­enne, est un précurseur de la val­ori­sa­tion du pat­ri­moine cul­turel et lin­guis­tique de la Louisiane fran­coph­o­ne. Il est tit­u­laire d’un bac­calau­réat en français de l’Université du sud-ouest de la Louisiane, d’une maîtrise en folk­lore à l’Université d’Indiana avec un mémoire en folk­lore inti­t­ulé : « Je suis sûre­ment pas un con­teur des con­tes, mais… : Oral Lit­er­a­ture of french Louisiana » ain­si que d’un doc­tor­at en études créoles avec une thèse nom­mée : « La Tru­ie dans la berou­ette : étude com­parée de la lit­téra­ture orale en Louisiane fran­coph­o­ne » de l’Université de Provence (Aix-Mar­seille I).

Ancelet est un véri­ta­ble respon­s­able de la nais­sance du mou­ve­ment lit­téraire en Louisiane et c’est pour cette rai­son qu’en recon­nais­sance de ses con­tri­bu­tions à la lit­téra­ture fran­co-louisianaise, il est nom­mé Poète lau­réat de la Louisiane française (2018–2020). Tout au long de sa car­rière, Bar­ry Ancelet reçoit d’innombrables prix et hon­neurs tels que : cheva­lier dans l’Ordre des palmes académiques (1999), cheva­lier de l’Ordre des let­tres et des arts (2006), le titre d’Humaniste de l’année (2009) et un doc­tor­at hon­ori­fique de l’Université Sainte-Anne (2017). Il est recon­nu dans le monde de l’apprentissage comme quelqu’un qui a les pieds sur terre avec une approche prag­ma­tique de la recherche. Il est de plus un pio­nnier dans le développe­ment d’un pro­gramme d’études fran­coph­o­nes en Louisiane qui a attiré d’innombrables étu­di­ants de dif­férents con­ti­nents per­me­t­tant la for­ma­tion de toute une gamme de nou­veaux chercheurs, pro­fesseurs et artistes.

Bar­ry Ancelet sur la galerie du con­teur créole Ben Guiné, « Ce mer­veilleux jeu », entre­tien avec Nathan Rabal­ais. Pho­to : Car­o­line Ancelet, 1979

Bar­ry Ancelet est le reflet d’un intel­lectuel qui a su nouer des liens d’amitié et per­son­nels avec de grands con­teurs et musi­ciens. Cela témoigne à quel point ce folk­loriste pas­sion­né est enrac­iné dans le pat­ri­moine cul­turel de la région.  L’improvisation et le hasard ont joué un grand rôle dans sa car­rière. À not­er qu’il n’y avait aucune infor­ma­tion exis­tante sur le folk­lore en Louisiane à l’époque. Les tran­scrip­tions, les arti­cles et les cours de folk­lore ont donc été impro­visés. Au même moment alors ces derniers étant créés et étudiés fai­saient par­tie d’une val­ori­sa­tion du folk­lore par pur hasard. Ce qui se démar­que le plus aujourd’hui dans sa grande car­rière est le fait que Bar­ry Ancelet a lais­sé de grandes con­nais­sances à ceux qui sont intéressés à les étudi­er. Tous ses efforts pour sauver des chan­sons, de la poésie et des con­nais­sances sont trans­férés aux nou­velles généra­tions d’une manière mirac­uleuse par des moyens attrayants, intéres­sants et accessibles.

 

Crédits

Recherche et rédac­tion : Liz Pamela Fajardo
Révi­sion : Louise Décarie
Mise en page : Marie-Ève Lord
Illus­tra­tions : tel qu’indiqué au bas des vignettes

 

On peut se pro­cur­er un exem­plaire de la revue Rabas­ka ici.

Image à la une : Bar­ry Ancelet racon­te ses 40 années passées à doc­u­menter la cul­ture cajun, Cre­ole cul­ture 2015. Pho­to : Cen­ter for Louisiana Studies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.