Savoirs et savoir-faire des pilotes du Saint-Laurent

Partager:

La Société québécoise d’ethnologie mène actuellement une recherche concernant les savoirs et savoir-faire des pilotes du Saint-Laurent. Cette recherche, réalisée grâce à une subvention du ministère de la Culture et des Communications, vise à contribuer à l’enrichissement des connaissances concernant le patrimoine immatériel québécois.

Notre projet a pour but de documenter l’évolution de la pratique du pilotage sur le fleuve Saint-Laurent entre Les Escoumins et Montréal et rendre compte de la façon dont les pilotes intègrent des savoirs et savoir-faire traditionnels dans leurs pratiques actuelles. Il a aussi pour objectif de valoriser les pilotes du Saint-Laurent en contribuant à la connaissance de cette profession indissociable de notre histoire et de notre patrimoine maritime.

Un pilote du Saint-Laurent grimpe une échelle sur le bord d'un grand navire
Un pilote grimpe dans l’échelle pour atteindre le navire qu’il doit piloter sur le fleuve Saint-Laurent. Photo : Jean Cloutier

Pour réaliser ce projet, la Société québécoise d’ethnologie bénéficie de l’appui de divers partenaires : le Musée maritime du Québec, l’Institut maritime du Québec, le Musée de la mémoire vivante, l’Administration de pilotage des Laurentides, la Corporation des pilotes du Saint-Laurent Central, la Corporation des pilotes du Bas-Saint-Laurent ainsi que le Laboratoire d’enquête ethnologique et multimédia de l’Université Laval.

Si vous connaissez des pilotes qui œuvrent ou ont œuvré dans le secteur du fleuve concerné et qui aimeraient nous faire part de leur expérience ou si vous possédez des documents (photographies, manuscrits, enregistrements sonores ou audiovisuels) qui pourraient nous être utiles, merci de communiquer avec nous à l’adresse courriel suivante : societe@ethnologiequebec.org ou en laissant un message sur notre boîte vocale au 418 922-8340.

Suzanne Marchand
Chargée de projet

 

Image à la une : Bateau-pilote de l’Administration de pilotage des Laurentides servant au transbordement des pilotes effectuant le trajet Les Escoumins-Québec. Photo : Jean Cloutier

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.