Jeanne Pomerleau. Profession : faire connaître les métiers d’autrefois

Partager:

Ce con­den­sé est tiré de l’article de Serge Lam­bert pub­lié ini­tiale­ment dans la revue Rabas­ka, vol­ume 11, 2013, p. 125–133.

Jeanne Pomer­leau. Pho­to GID

Jeanne Pomer­leau est née à Saint-Séverin de Beauce en 1937. Un lieu au Québec où les tra­di­tions sont par­ti­c­ulière­ment impor­tantes. Dotée d’une volon­té incom­pa­ra­ble et d’une déter­mi­na­tion de pour­suiv­re et de trans­met­tre ses recherch­es, elle a une curiosité sans pareille pour trans­met­tre ce qui ne doit pas être oublié des élé­ments de sa cul­ture qui lui ont été partagés. Jeanne Pomer­leau est cap­tivée par tous les métiers pra­tiqués par nos ancêtres depuis l’époque de la Nou­velle-France. Grâce à cet intérêt, elle révèle ain­si une par­tie impor­tante de notre his­toire québé­coise quo­ti­di­enne. Sa bib­li­ogra­phie compte plus de 12 livres con­sacrés à son objet de prédilec­tion et doc­u­mente entre autres les métiers séden­taires, les métiers d’aventures et les métiers ambu­lants.  Ces études cou­vrent un vaste champ de la cul­ture matérielle. Elles con­tribuent à la préser­va­tion de l’histoire du mode de vie de l’époque. En même temps, ses livres révè­lent le côté humain de nos ancêtres dans leur vie de tous les jours.

C’est grâce à ses travaux, ses voy­ages à tra­vers le Québec et d’autres régions fran­coph­o­nes d’Amérique où elle accom­pa­gne sou­vent son mari, Jean-Claude Dupont, dans des mis­sions de recherche sur le ter­rain qu’elle peut sat­is­faire son désir d’effectuer des recherch­es. C’est là qu’elle peut redé­cou­vrir la cul­ture tra­di­tion­nelle de la Beauce et explor­er de nom­breuses autres régions du Québec et de l’Acadie et la cul­ture qui s’y attache.

Gens de métiers et d’aventures de Jeanne Pomer­leau pub­lié aux Édi­tions GID

Il est intéres­sant de men­tion­ner que sa méth­ode de tra­vail a été très effi­cace. Jeanne Pomer­leau est heureuse de ren­con­tr­er l’informateur, elle se donne le temps de con­naître tout ce qu’elle doit savoir pour pou­voir le tran­scrire dans ses études. La recherche de doc­u­ments et la con­sul­ta­tion de sources citées lui per­me­t­tent d’enrichir ses réc­its. Les livres de Jeanne Pomer­leau reflè­tent le point de vue et l’écriture d’une femme fer­vente de con­tribuer à la mémoire.

Enfin, Jeanne Pomer­leau est une chercheuse indépen­dante qui a inven­té un méti­er en nous faisant décou­vrir les métiers d’antan et en nous présen­tant la vie quo­ti­di­enne à dif­férentes époques.

 

On peut lire l’article orig­i­nal de Serge Lam­bert ici.

On peut se pro­cur­er un exem­plaire de la revue Rabas­ka ici.

 

Crédits
Rédac­tion : Liz Pamela Fajardo
Révi­sion : Louise Décarie
Mise en page : Marie-Ève Lord

 

Image à la une : Détail de la cou­ver­ture du livre Gens de métiers et d’aventures de Jeanne Pomer­leau pub­lié aux Édi­tions GID.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.