La famille LaRue — Productrice de maïs sucré de Neuville

Partager:

La Ferme ances­trale LaRue remonte à dix générations, onze avec Tris­tan, l’un des enfants de Denis LaRue et Lucie Alain. Leur ancêtre, Jean De LaRue, s’est établi à Neuville en 1673 sur la même terre qu’ils occu­pent aujourd’hui. La mai­son ances­trale est tou­jours présente sur le site. La ferme est à la fois laitière et maraîchère. Elle compte 200 acres, dont 25 sont consacrées au maïs sucré. Denis LaRue dit détenir son savoir-faire de son père Jean et de son grand-père Charles-Xavier. Son fils Tris­tan s’occupe prin­ci­pale­ment de la pro­duc­tion laitière. Denis utilise peu d’engrais chim­iques, surtout du fumi­er de vache et des engrais minéraux au printemps.

Ce pro­gramme de val­ori­sa­tion des por­teurs de tra­di­tions a été réal­isé grâce au sou­tien financier de la MRC de Port­neuf dans le cadre de son pro­gramme Arts et pat­ri­moine et de son Entente de développe­ment cul­turel avec le min­istère de la Cul­ture et des Com­mu­ni­ca­tions. Il a aus­si béné­fi­cié de la col­lab­o­ra­tion du Lab­o­ra­toire d’enquête eth­nologique et mul­ti­mé­dia (LEEM) de l’Université Laval.

Nous tenons à remerci­er sincère­ment les pro­duc­teurs de maïs sucré de Neuville pour leur étroite col­lab­o­ra­tion dans la réal­i­sa­tion de ce projet.

 

Pro­gramme de val­ori­sa­tion des por­teurs de traditions

Série : Les pro­duc­teurs de maïs sucré de Neuville

Pro­duit par la Société québé­coise d’ethnologie. ©2019

 

Pho­togra­phie à la une : Philippe Dubois

Un commentaire

Répondre à Carole Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.